CONTACT US

Use the form on the right to contact us.

One of our staff members will get back to you in less than 24 hours.

Name *
Name
           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

UN AIR DE MUSIQUE

PAUSE BLOG - FR

UN AIR DE MUSIQUE

Sophie Gravier

Anna-Maria Indra - ai-1222353.jpg

Quand on demandait à Nijinski comment il s’y prenait pour réussir des sauts aussi extraordinaires dans Le Faune de Debussy, il répondait : « C’est très simple. Il suffit de rester un peu plus longtemps en haut. » En haut, là où l’air est plus pur, où plus rien ne pèse, où le point de vue sur les choses change. On domine la situation. On est plus près de Dieu, on est dieu soi-même.

Depuis toujours, l’homme rêve de voler, de flotter dans les airs, d’être comme un oiseau. Mais l’homme veut toujours plus. Parfois, comme Icare, il se rapproche un peu trop du soleil et tombe…

Sans air, pas de vie, pas de communication et pas de musique. Pas de rêve non plus. L’air pour s’élever, pour s’évader, pour respirer.

L’air de rien.

En astrologie, Mozart et Schubert sont des signes d’air. Ils ont aussi un « r » dans leur nom. Le « r » qu’on entend dans « père » et « mère ». Preuve que nous sommes tous fils et filles de l’air.

Les musiciens chantent des grands airs. Parfois ils prennent de grands airs. Certains ne manquent pas d’air. D’autres font des promesses en l’air. Il leur arrive d’être tête en l’air. Ou de vivre de l’air du temps. Et même, je crois, de se promener les fesses à l’air. Principalement l’été.

Nous leur pardonnons, nous les comprenons. Et nous leur disons merci. D’un air entendu, d’un air suspendu, d’un air éperdu.